• Il était un fois, en Allemagne, il y a très longtemps, un bûcheron. En rentrant chez lui, par une nuit d'hiver claire mais glaciale, l'homme fut ébahi par le merveilleux spectacle des étoiles qui brillaient à travers les branches d'un sapin recouvert de neige et de glace.

    Pour expliquer à sa femme la beauté de ce qu'il venait de voir, le bûcheron coupa un petit sapin, l'apporta chez lui, et le couvrit de petites bougies allumées et de rubans.

    Les petites bougies ressemblaient aux étoiles qu'il avait vues briller, et les rubans, à la neige et aux glaçons qui pendaient des branches.

    Des gens virent l'arbre et s'en émerveillèrent tant, surtout les enfants, que bientôt chaque maison eut son arbre de Noël.

     

     

     

    Le Sapin

    La coutume de décorer le sapin est née en Égypte.
    En effet, l'arbre était en réalité une petite pyramide de bois
    qui imitait les gigantesques pyramides et qui était un symbole culturel.

    Un voyageur rapporta cette idée de la terre des pharaons en Europe.
    Une partie des populations germaniques, scandinaves et russes l'adoptèrent
    pour célébrer le solstice d'hiver,
    le retour du soleil et la chaleur dont l'Égypte est le symbole.

    Un disque solaire surmontait la pyramide.
    Plus tard, les arêtes de cette figure géométrique
    furent garnies de bâtonnets auxquels on mettait le feu.
    Si le feu atteignait la pyramide,
    l'année serait non seulement heureuse mais très fructueuse.

    Ce fut Martin Luther qui , au dire de certains,
    remplaça ce simulacre égyptien par le sapin,
    qui rappelait la pyramide par sa forme.
    Ses branches toujours vertes pouvaient être,
    même en plein hiver, un présage de printemps.

    Ce sont les luthériens qui eurent l'idée de couvrir l'arbre de petites bougies,
    pour remplacer les bâtonnets de bois.
    Ces lumières représentent la vie let la foi.


    2 commentaires