• COLERE ET DESESPOIR !

    Comment peut-on se dire "Puissance Mondiale" et ne pas mettre en place "une aide opérationnelle" immédiate ???

    Je me souviens d'un reportage sur notre armée où on nous montrait qu'un régiment pouvait monter en un lieu désert et privé de tout, en une journée une petite ville opérationnelle avec tente, puisage d'eau et purification de celle-ci, hôpital et maintenance.

    Alors je me demande aujourd'hui pourquoi ne pouvons-nous pas le réaliser en Haïti. Car malgrè la bonne volonté de beaucoup de chefs de gouvernement, bien que l'aide internationnale soit parvenue en Haîti moins de 24 h après le désastre, aucun habitant n'a reçu la moindre aide alimentaire. Les cris et des gémissements émanent de certains gravats mais aucun matériel n'est sur place pour parvenir à dégager ces personnes. http://news.fr.msn.com/m6-actualite/monde/article.aspx?cp-documentid=151749966

    Pourquoi ce manque d'organisation ???

    On est capable d'aller dans la lune, on est capable de déclarer une  guerre en moins de temps qu'il ne faut pour le dire,  mais là rien !!!
    © Reuters
    Je pense à tous ces enfants, toutes ces femmes et ces hommes qui voient toute cette aide et qui ne peuvent pas en bénéficier ! Pourquoi ?




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 15 Janvier 2010 à 15:18
    moi aussi j'ai du mal à comprendre que tant de personnes soient sans aide
    2
    Vendredi 15 Janvier 2010 à 17:02
    Bonjour, je suis d'accord avec toi!! mais il faut aussi réaliste l'ordre premier c'est de sauver les gens sous les gravats!!! toutefois là où je te rejoins c'est le gouvernement Haîtien, n'est pas franchement capable de venir en aide à ces compatriotes, même bien avant le tremblement de terre avec un peuple trop pauvre!!! les ponts aériens me semble-t-ils ont été mis en place très rapidement et il y a tellement d'avions qui arrivent, ils sont obligés d'attendre pour attérir et avec tous les dégats et l'impossibilité de circuler, l'approvisionnement doit poser de gros problèmes, même si c'est épouvantable pour ces pauvres gens, ils ne sont pas oubliés, et en plus la presse, malheureusement doit en rajouter... ils sont arrivés avec leurs sandwichs les journalistes???, s'ils ont a manger, j'imagine qu'ils peuvent partager avec ceux qui sont sur place!!!, je crois plus, le pauvre journaliste haïtien qui demandait de l'aide sur internet au début et complètement paniqué, tu crois pas?? BISES LILINE
    3
    DD
    Vendredi 15 Janvier 2010 à 18:14
    j'ai beaucoup de peine pour ce peuple qui n'avait pas besoin de cette catastrophe pour connaitre la misère aupaaravant ... je pense beaucoup à deux jeunes que nous avions connu en République Dominicaine, 2 frères qui travaillaient là-bas en espérant rejoindre leur pays et leur famille quand la situation serait meilleure ... c'était en 2006, je ne saurais jamais ce qu'ils sont devenus ...
    Les secours, si organisés et nombreux soient-ils se retrouvent sans doute dans une situation d'impuissance face à ce désastre, on n'a pas de bilan encore définitif, il sera bien plus élevé que ce qui a été dit, chaque minute quelqu'un meurt sans compter les infections qui vont se déclarer, les gens qui meurent de faim et de soif, c'est terrible et tellement injuste
    bonne soirée marie, bisous
    4
    Vendredi 15 Janvier 2010 à 21:10
    Comme toi Marie, je me pose des questions et je ne comprends pas. je le disais à Françoise cet après-midi, pour faire la guerre, nos moyens sont énormes, pour aider dans la detresse, nous sommes démunis. Je ne comprends pas que l'on ne puisse apporter de l'eau, je ne comprends pas que l'on ne puisse enterrer les morts, je ne comprends pas que nous soyons si impuissants.
    5
    Vendredi 15 Janvier 2010 à 22:59
    Bonjour Marie.
    Mais oui, les moyens vont être mis en oeuvre pour aider tous ces malheureux.
    Et les fonds vont s'accumuler. Encore faudrait-il qu'ils aillent dans les bonnes mains et qu'ils soient bien utilisés.
    Mais ça........!
    Ce qui serait efficace c'est de former des brigades de volontaires (maçons, platriers, électriciens, bricoleurs en tous genres) et de les envoyer sur place.
    En ce sens, les retraités pourraient être utiles.
    Et je serais volontaire.
    Mais cela ne se fait pas officiellement.
    Certains disent que pour le Tsunami, des sommes colossales n'ont pas été utilisées.
    Nous sommes obligés de faire confiance à la probité des associations.
    Amistats.
    6
    Dimanche 17 Janvier 2010 à 21:04
    révoltant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    7
    Lundi 18 Janvier 2010 à 18:46
    La critique est aisée l'art est difficile,  je crois honnêtement que tout est fait mais en arrivant sur place , c'est une autre histoire , la preuve les Américains ont vite remis l'ordre  mais ils ne sont pas seuls ils faut  faire avec toutes les associations qui viennent de partout , les Français ont du attendre 48H  pour débarquer , je pense que la logistique  prise au départ est dépassée par le peu de place à leur disposition , et merci mon dieu que les pistes d'attérissage sont restées debout ,sinon tout aurait dû arriver par les eaux  alors combien de temps auraient-ils mis????? Ces gens sont déjà dans le dénument à longueur d'année , avaient-ils besoin de cette catastrophe???  non personne n'a à souffrir de cette façon, puisque c'est un phénomne  de  la nature ; que faire !!!mais en dehors  ceux sont les dirigeants ,qui les rendent si pauvres , souhaitons que ce marasme débouche pour eux sur une nouvelle vie , il y aurai tant à dire !!!! 
    8
    Mardi 19 Janvier 2010 à 07:04
    Je pense bien comme toi, mais c'est pas si simple quands meme, bonne journée...
    9
    Mardi 19 Janvier 2010 à 10:28
    bonjour Marie
    je suis bien de ton avis .
    c'est vraiment triste .
    j'espère que l'aide tant attendue
    leur arrivera enfin et qu'ils pourront
    manger a leur faim ,enterrer leurs morts
    et reconstruire leur maison.
    bises a toi ! 
    10
    Mardi 2 Février 2010 à 14:27
    Tu as raison !
    Il y a des choses qui nous interpellent vraiment !
    Nous sommes capables de bien des choses et là on se dit que c'est pas possible, il y a un manque quelque part.
    Gros bisous. Jetelle.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :