• SUPERSTITIONS D'ANTAN !

            A propos de la bûche qui brûlait dans la cheminée

    De très ancienne tradition (fête Celte du solstice et tradition chrétienne) la bûche mise dans l'âtre de la cheminée à la veillée de Noël, attira immanquablement de nombreuses superstitions.
    En voici quelques-unes parmi les plus courantes qui ont circulé autrefois en France.

    • En Franche-Comté : la bûche devait se consumer toute la durée de la messe de minuit si on voulait que la maison soit protégée du tonnerre.

     • En Provence : c'était tout un cérémonial. D'abord, elle était coupée dans du bois d'olivier (le calignaou). Ensuite, il fallait la déposer devant la porte de la maison. Puis le plus jeune et le plus vieux de la famille buvaient 3 fois du vin en offrande et prononçaient quelques phrases rituelles. La bûche était ensuite posée dans l'âtre. Pour la conserver jusqu'à l'année suivante, on l'éteignait à la fin de la veillée.

    • En Saône-et-Loire : on laissait un homme armé d'un fusil auprès d'elle pendant la messe de minuit car si un démon l'éteignait, la maison était menacée d'un grand malheur.

    • Dans la Vienne et en Lorraine, elle devait se consumer durant 3 jours.

    • Ailleurs : on promenait la bûche dans le jardin pour éloigner les insectes, ou bien il ne fallait pas s'asseoir dessus au risque d'attraper des furoncles au derrière
    Quand ce n'était pas les charbons de la bûche qui guérissaient toutes les maladies, c'était les cendres qui étaient dotées des plus grandes vertus : elles éloignaient les accidents de toutes sortes (à condition de les envelopper dans un linge blanc). Si on les posait sur le toit, elles refoulaient les sorciers. On les mélangeait aussi aux graines des prochaines récoltes ou au breuvage des animaux pour qu'ils ne tombent pas malade. Au pied des arbres fruitiers, elles devaient faire merveille pour avoir des fruits abondants. Dans le grenier, elles chassaient les rats.




    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Décembre 2008 à 10:36
    Bonjour. C'est très interressant de connaître les traditions de chaque region. Ah, les croyances !! A chacun les siennes ! Bonnes fêtes de fins d'année. Jetelle.
    2
    Lundi 22 Décembre 2008 à 10:47

    Ma  grand-mère me disait toujours que : " Croire c'est espérer !" J'aime toutes ces croyances, ces légendes, ça permet de s'évader et d'imaginer ! amitiés Marie

    3
    Lundi 22 Décembre 2008 à 10:53
    dans la Vienne on allait chercher la cosse de Nau pour la mettre au feu avant le départ à la messe. Après avoir brulée 3 jours on gardait un morceau de bois brulé pour porter bonheur et éloigner la foudre
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :